Un logement trop humide est source de nombreux problèmes : moisissure aux murs, mauvaises odeurs, infiltrations…

En tant que locataire, quels sont mes recours si mon logement est trop humide ?

Quels sont les signes d’une humidité trop importante ?

Avant toute chose, il vous faudra identifier la raison pour laquelle votre logement est trop humide. Plusieurs signes physiques peuvent vous indiquer l’origine du problème :

  • Des taches d’eau causées par des problèmes d’infiltration ou des dégâts des eaux
  • Des taches de moisissures vertes ou noires sur les murs, plafonds, meubles ou rebords de fenêtres qui composent le logement
  • Des peintures écaillées 
  • Des plinthes qui se déforment
  • Des textiles souvent humides
  • Une odeur de moisi ou de terre

Comment se débarrasser de l’humidité ?

Si vous rencontrez un ou plusieurs de ces signes, essayez tout d’abord d’adopter certains gestes simples qui pourraient régler le problème :

  • Aérez 10 minutes le matin et répétez l’opération le soir. Vous renouvelez ainsi l’air intérieur et faites partir l’humidité liée à l’utilisation de votre salle de bain ou au séchage du linge à l’intérieur du logement.
  • Nettoyez régulièrement vos grilles de ventilations, tous les 6 mois environ. Changez également chaque année les filtres de votre VMC. 
  • Vérifier que la VMC fonctionne bien, en mettant une feuille de papier toilette devant ; si celle-ci ne se colle pas à la bouche, cela signifie que l’aspiration n’est pas suffisante. Il faudra alors informer immédiatement le syndic de l’immeuble et votre propriétaire.
  • Nettoyez régulièrement les surfaces de vos éviers, douches et fenêtres. Ces éléments sont en effet souvent en contact avec de l’eau et ainsi favorisent le développement de moisissure.
  • Couvrez vos poêles et casseroles lorsque vous cuisinez et n’oubliez pas d’utiliser votre hotte.
  • Vous pouvez enfin installer un absorbeur d’humidité pour réduire temporairement le taux d’humidité d’une pièce de votre logement.

L’humidité persiste, puis-je exiger des travaux de la part de mon propriétaire ?

Si l’importante humidité du logement provient de l’usage anormal du locataire, il sera de sa responsabilité de régler le problème.

Il est toutefois possible de demander à son propriétaire d’effectuer des travaux si le problème est lié au logement en lui-même. Ce dernier doit respecter certains critères de décence qui sont de l’obligation du bailleur.

Si tel est le cas, contactez votre propriétaire pour l’informer de votre problème d’humidité et lui demander de réaliser les travaux nécessaires. Une fois son accord obtenu, envoyez lui un courrier en recommandé, ou à minima une confirmation par mail, précisant les travaux qu’il s’engage à réaliser et leur durée.

En cas de désaccord, vous pouvez saisir la commission départementale de conciliation pour tenter de trouver un accord à l’amiable. Si cela échoue, vous pourrez saisir la justice pour obtenir gain de cause.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *