Il est nécessaire, pour garantir le confort de votre logement, d’opter pour un vitrage performant. Plusieurs critères doivent être pris en compte lorsque l’on décide de changer de fenêtres : performances acoustiques et thermiques, sécurité, budget… Quels sont les signes indiquant qu’il est nécessaire de changer ses fenêtres et pour quels matériaux opter ?

Pourquoi changer ses fenêtres ?

Le remplacement des fenêtres est un élément important dans l’isolation thermique du logement. D’importantes économies d’énergie peuvent être faites grâce à des fenêtres de qualité. De plus, une bonne installation peut réduire significativement les nuisances sonores extérieures.

Les ouvertures d’un logement (fenêtres, portes, etc…) sont responsables de 10 à 15% des déperditions de chaleur.

Des fenêtres en bois ont en moyenne une durée de vie de 15 ans, 25 à 30 ans pour des fenêtres en aluminium, 30 à 40 ans pour celles en PVC et 50 ans pour une huisserie bois-alu. Il convient donc de prendre en compte ce facteur pour déterminer si oui ou non vous devez changer votre installation. Sachez également que si vos fenêtres ne semblent pas endommagées, elles ont une durée de vie limitée. Celle-ci dépend du type de matériau qui les compose.

Enfin, opter pour du double vitrage rendra votre isolation thermique 4 à 5 fois plus performante.

Comment savoir que mes fenêtres doivent être changées ?

Plusieurs éléments peuvent vous indiquer qu’il est temps de changer vos fenêtres.

  • Avez-vous des difficultés à ouvrir ou fermer vos fenêtres ?
  • Constatez-vous des courants d’air après fermeture ?
  • Y a-t-il de la condensation sur ou entre les vitres ?
  • Y a-t-il de la moisissure sur les bords de vos fenêtres ?
  • Les coupe-froids sont-ils abimés ?

Si vous répondez positivement à plusieurs de ces questions, il y a fort à parier qu’il est temps de changer vos fenêtres.

N’hésitez pas à faire appel à un professionnel pour diagnostiquer l’état de vos fenêtres et leur efficacité en terme d’économies d’énergie.

Le diagnostic énergétique peut être subventionné par l’Anah ou éligible au crédit d’impôt.

Quel matériau pour mes nouvelles fenêtres ?

Bois, PVC ou encore aluminium, chaque matériau a ses avantages.

  • Les fenêtres en bois vous offriront de très bonnes performances thermiques et permettent de remplacer des menuiseries anciennes à l’identique. Dans le cadre d’une rénovation d’un bâtiment ancien, opter pour des fenêtres en bois est certainement la meilleure alternative afin de conserver son cachet. Le bois nécessite cependant d’être entretenu plus régulièrement puisqu’il est nécessaire de le vernir tous les 10 ans en moyenne. Il s’agit également d’un matériau relativement cher : le coût d’une fenêtre en bois de taille standard (115 x 100 cm) peut varier entre 200 et 800 €. Un autre avantage du bois est qu’il peut être restauré. En cas de défaut d’un encadrement en bois, il n’est pas systématiquement nécessaire de le remplacer.
  • Les fenêtres en aluminium offrent un design plus épuré dans plusieurs coloris et peuvent être réalisées sur mesure pour s’adapter à tout type d’ouvertures. Elles ne demandent aucun entretien puisqu’il s’agit d’un matériau qui ne rouille pas et qui résiste très bien aux intempéries. La durée de vie de fenêtres en aluminium est de plusieurs dizaines d’années. Elles offrent cependant un moins bon pouvoir isolant que les autres matériaux.
  • Les fenêtres en PVC sont quant à elles les plus économiques (entre 120 et 500 € pour une fenêtre de taille standard) et proposent une bonne isolation. Elles ne nécessitent aussi aucun entretien puisqu’il s’agit d’un matériau qui ne se déforme pas. Les couleurs peuvent cependant se détériorer avec le temps et il est donc préférable d’opter pour du blanc qui ne jaunit pas. Côté durée de vie, compter en moyenne 30 à 40 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *