Le Bon Coin constitue une ressource inévitable dans le cadre de votre recherche d’appartement. Mais le problème est là : de nombreuses arnaques sévissent sur la plateforme et il est parfois difficile de distinguer le vrai du faux.

Comment repérer ces fausses annonces et éviter de tomber dans le piège ?

Un loyer trop attractif

Certaines annonces sortent clairement du lot de part leur loyer extrêmement attractif. Un studio de 35m² au coeur de la Presqu’Île pour 350 euros par mois ? Méfiez vous !

Il s’agit probablement d’une arnaque dès lors que le loyer annoncé est 100 voire 200 euros en dessous du marché. En effet, les propriétaires ont plutôt tendance à s’aligner sur les tarifs proposés par les agences immobilières pour maximiser leurs profits.

L’appartement existe-t-il réellement ?

Les arnaques ne sont pas toutes aussi bien ficelées les unes que les autres. Une recherche sur votre moteur de recherche préféré peut vous aider à distinguer les fausses annonces. En effet, les arnaqueurs récupèrent le plus souvent des photos sur des plateformes de location telles que Airbnb. Récupérez quelques photos présentent sur l’annonce et effectuez une recherche inversée : s’il s’agit d’une arnaque, vous retrouverez très probablement les mêmes visuels sur d’autres sites pour des adresses différentes.

Ne jamais envoyer de documents personnels avant la visite

De nombreux propriétaires demandent à obtenir le dossier des candidats avant les visites pour faire une première sélection face au nombre important de candidatures qu’ils reçoivent.

Il n’est toutefois pas conseillé de fournir de tels documents avant d’avoir rencontré physiquement le propriétaire. En effet, les arnaqueurs profitent généralement de cette pratique pour usurper l’identité des candidats, ouvrir des comptes bancaires ou contracter des crédits à leur nom. Alors soyez vigilant !

Ne jamais envoyer d’argent avant la signature du bail

Les arnaqueurs demandent généralement le paiement d’une somme d’argent avant la visite du bien pour leur éviter des “déplacements inutiles”. Sachez que cette pratique est totalement illégale : un propriétaire ne peut vous demander le règlement du dépôt de garantie ou du premier mois de loyer avant la signature du contract de bail. Il est donc évident qu’il ne peut vous demander une somme d’argent avant une visite.

Les arnaqueurs utilisent le plus souvent des cartes Toneo First ou des mandats Cash. Si lors de vos échanges, le supposé propriétaire du logement y fait référence, aucun doute qu’il s’agit d’une arnaque.

Un commentaire sur “Le Bon Coin : arnaques à la location, comment les éviter ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *